BOGOTÁ. Dimanche prochain, le 21 avril, l’équipe nationale de BMX se rendra sur le territoire européen pour faire face au circuit international de coupes du monde en Angleterre et en Hollande, rendez-vous d’une importance vitale pour continuer à progresser dans l’objectif d’obtenir des points pour les Jeux Olympiques de Tokyo. 2020

L’entraîneur national Germán Medina a choisi un groupe de cinq pilotes, dirigé par l’actuelle championne panaméricaine et double championne olympique, Mariana Pajón, qui retrouvera la haute compétition européenne après 9 mois de récupération au niveau du genou.

À ses côtés, les médaillés olympiques Carlos Alberto Ramírez et Carlos Mario Oquendo, ainsi que les talentueux Diego Arboleda et Gabriela Bolle.

“Nous commençons ce processus, en particulier avec les Coupes du Monde qui sont les compétitions qui donnent le plus de points et où les différences sont vraiment marquées. Il existe d’autres compétitions comme la C1, les championnats nationaux et continentaux, mais ce sont vraiment les Coupes du Monde et les Coupes du Monde. ceux qui marqueront certainement le chemin pour savoir quels pays rivaliseront avec trois, deux ou un athlète à Tokyo 2020 “, a déclaré Medina, qui comptera dans la compétition avec une sélection revitalisée et enthousiaste pour atteindre les objectifs.

“Heureusement, tout le monde n’a pas de blessures, est en bonne santé et retrouve le niveau de ce qu’il était au milieu de l’année dernière. Nous nous attendons à ce que les choses se passent bien dans les limites du budget, c’est-à-dire au moins à suivre un athlète chez les dames et les hommes toujours classés (aux finales). Mais nous espérons en avoir deux dans chaque catégorie “, a déclaré l’entraîneur.

Concernant le retour de Mariana Pajon à la haute compétition, elle a analysé: “Elle a eu une attente de neuf mois, son opération a été plus complète pour pouvoir sécuriser au mieux ce ligament jusqu’à l’insertion dans l’os et il a été difficile pour elle de récupérer. C’est déjà en compétition. Néanmoins, logiquement, il doit gagner plus de masse musculaire, de vitesse, de sécurité sur la piste et de précision, mais cela s’acquiert avec les compétences. “

La délégation sera en Europe pour une période d’un mois dans le but de participer aux rondes 1 et 2 de la Coupe du monde à Manchester (les 27 et 28 avril), puis aux 3 et 4 à Papendal (les 11 et 12 mai). Durant cette période, j’ai fait quelques séances d’entraînement sur la piste de Zolder (Belgique) en vue du championnat du monde au mois de juillet. (mundociclistico.com)

Sélection colombienne:

Mariana Pajón
Gabriela Bolle
Diego Arboleda
Carlos Mario Oquendo
Carlos Ramírez Yépes
DT: Germán Mdina