MADRID. Les Britanniques Chris Froome (Ineos), le Colombien Nairo Quintana (Movistar) et le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) mesureront leur puissance dans le Critérium del Dauphiné à partir de ce dimanche jusqu’au 16 avril, une répétition générale du Tour de France 6 juillet, Bruxelles.

La 71ème édition du Dauphiné Critérium ne comptera pas sur le vainqueur final de la course et du Tour, le Britannique Geraint Thomas, qui a préféré affiner sa forme dans le Tour de Suisse, mais reçoit une liste de coureurs garantissant un niveau de luxe, avec Froome à la tête des Ineos et prêt à conquérir un quatrième titre qui anime le cinquième du Tour.

D’Aurillac à la ville suisse de Champéry après huit jours de course, les grands vont se battre. Le duel entre Froome et Quintana est présumé attractif, mais il y aura beaucoup plus de candidats au triomphe, parmi lesquels les Français Bardet et Pinot, le Danois Fuglsang et le Britannique Adam Yates. Ils seront les protagonistes de la bataille prévue dans les Alpes.

Movistar fait confiance à Nairo Quintana, motivé et disposé à montrer ses atouts pour le Tour. Le Colombien sera protégé lors du test de français par une équipe composée de: Imanol Erviti, Rubén Fernandez, Nelson Oliveira, Eduardo Sepúlveda, Rafa Valls et Carlos Verona.

Dans la lutte pour les étapes, il y aura de la place pour tous et le Dauphiné aura des références comme Julian Alaphilippe, Philippe Gilbert, Wout van Aert parmi les “commissaires-priseurs” et comme Colbrelli, Bennett, Bouhanni ou Greipel pour les arrivées au sprint.

Le Dauphiné présente cette année un parcours comprenant deux étapes ondulées, deux favorables au sprint, une course contre la montre individuelle de 26 kilomètres et trois jours de montagne, un menu idéal pour tester les forces et les sensations deux semaines du Tour.

Pour commencer, sans trêve. La première étape dessine 5 ports de son profil, avec le Roquenatou (2e) à 18 kilomètres de l’arrivée à Jussac. Lundi le peloton ouvrira la semaine avec une étape de 8 ports, le dernier d’entre eux, Saint-Victor-sur-Arlanc (2e) également à 18 de l’arrivée à Craponne-sur-Arzon.

Après le soulagement de la troisième étape avec une arrivée à plat, où les sprinters pourraient être libérés, le contre-la-montre de 26,1 km arrivera à Roanne mercredi. Le défi ne sera pas facile, car à mi-chemin se trouve l’ascension de Saint-André-d’Apchon.

Jeudi, route des legbreakers avec une légère arrivée au sommet, où des hommes comme Alaphilippe pourront briller, et le week-end, les batailles alpines.

La sixième étape attend avec 8 difficultés, la dernière étant le Col de Beaune (2e), à ​​8 kilomètres de la ligne d’arrivée de Saint-Michel-de-Maurienne, où se termine une longue journée de 229 kilomètres.

Journée courte le samedi, 133 kilomètres, mais “matona”, avec trois catégories première et une catégorie spéciale: Épine (1ère), Granier (1ère), Marcieu (1ère) et Pipay (Spéciale) sans aucune dénivellation.

Personne ne pourra se détendre le dernier jour, avec un trajet encore plus court, de 113 kilomètres, mais sans répit. À la fin du Col de Rives (1ª) et de Champéry (3ª) comme dernier obstacle avant le but. (esciclismo.com)

Les étapes du Critérium Dauphiné 2019:

  • 1ère étape – 9 juin: Aurillac – Jussac / 142 km.
  • 2ème étape – 10 juin: Mauriac – Craponne-sur-Arzon / 180 km.
  • 3ème étape – 11 juin: Le Puy-en-Velay – Riom / 172 km.
  • 4ème étape – 12 juin: Roanne – Roanne / 26.1 Km. (CRI)
  • 5ème étape – 13 juin: Boën-sur-Lignon – Voiron / 201 km.
  • 6ème étape – 14 juin: Saint-Vulbas – Saint-Michel-de-Maurienne / 228 km.
  • 7ème étape – 15 juin: Saint-Genix-les-Villages – Pipay / 133 km.
  • 8ème étape – 16 juin: Cluses – Champéry / 113,5 km.