LA PAIX. “Je pense qu’il a tout, je n’ai pas vu de piste qui possède une villa comme celle-ci, avec l’hôtel, le centre sportif, un grand aéroport (en ville). C’est le meilleur que j’ai vu dans de nombreux endroits que j’ai visités “, a déclaré Randy Shafer, technicien en charge des évaluations de l’Union cycliste internationale (UCI), après son inspection du vélodrome au Centre de formation et d’entraînement sportif (Cefed) de La Tamborada

L’approbation est pratiquement un fait, car Shafer n’a pas fait d’observations, qui a également noté qu’il pouvait s’agir du niveau II selon le nombre de spectateurs qui abrite la scène.

Sur la piste qui se déroule à Cochabamba et qui accueillera le cyclisme d’élite panaméricain du 2 au 9 septembre, Shafer a déclaré qu’il s’agissait “d’une des pistes les plus magnifiques d’Amérique du Sud”.

“Je pense qu’en ce moment, il est au niveau II pour les compétitions internationales, car nous devons accorder plus d’espace aux compétitions, telles que les coupes du monde; mais pour les autres, il a toutes les facilités. Les hôtels, une très belle piste et très rapide “, at-il ajouté.

L’entraîneur de l’UCI a confirmé qu’il était nécessaire que la scène ait une capacité de 3 000 spectateurs pour pouvoir recevoir une Coupe du Monde.

À cet égard, le ministre des Sports, Tito Montaño, a déclaré que, même si l’organisation de la Coupe du monde de cyclisme est un rêve, il faut d’abord organiser la catégorie élite panaméricaine.

“Nous disons toujours que l’infrastructure est trop grande ou, dans certains cas, très petite. Dans la projection que nous avons, ce scénario a été conçu pour un millier de personnes, mais il est possible d’augmenter la capacité. Cela dépend des besoins de l’événement, c’est-à-dire que si la Bolivie avait la possibilité d’organiser un championnat du monde, je pense que nous pourrions élargir ce scénario, car la structure et les conditions sont données pour cette possibilité “, at-il déclaré.

Le rapport et l’approbation

Shafer a expliqué qu’en tant que responsable de l’UCI, il lui incombait d’envoyer le rapport final de l’inspection effectuée dans l’attente de la certification et de la définition du niveau de la piste.

“Seul le rapport que je vais envoyer à l’UCI est manquant, je pense que tout va bien. C’est parfait en ce moment (sur la piste). Je vais envoyer un rapport. L’UCI doit discuter de ce qu’ils pensent, mais tout va très bien “, a déclaré Shafer après avoir effectué les mesures respectives et constaté les conditions dans lesquelles se trouve le vélodrome de La Tamborada.

Hier, après l’inspection, la Confédération panaméricaine du cyclisme (Copaci), le ministère des Sports et la Fédération bolivienne du cyclisme (FBC) ont signé un accord pour la réalisation de l’élite panaméricaine.

En ce sens, l’événement est confirmé pour le mois de septembre et il est prévu que la certification de l’homologation par l’UCI sera connue dans les prochaines semaines. (lostiempos.com)