SAINT JOSE. Froid, pluie, route mouillée, courbes et montagne, dans une journée de haute tension dans laquelle il fallait risquer avant quelle sera la double ascension décisive à la colline de la Mort dans les deux étapes à venir.

Le rendez-vous entre Guápiles et Goicoechea, dont l’itinéraire était plus long que celui indiqué par le guide technique, s’est terminé par une autre exposition de Román Villalobos (spécialiste de Canel), qui a remporté sa deuxième victoire consécutive dans cette édition 54 de la Vuelta a Costa Rica.

Alors que le Colombien Diego Cano (TCBY Strongman) continue en tant que leader, il cumule 22h24:24, avec 18 secondes d’avance sur le tico Bryan Salas (Nestlé 7C CBZ Giant).

Cette fois, Roman n’a pas misé sur le sprint. En dépassant la bannière des 1000 derniers mètres monté une attaque de loin et lui a donné des retours, pour l’emporter avec un temps de 3:42:25. Cano et Salas sont arrivés 2 secondes plus tard.

Trempé et tremblant de froid, Villalobos a publié ses premières déclarations.

“J’ai collaboré avec Bryan Salas, il m’a favorisé dans un premier temps et pour le bonheur, j’ai une bonne lance. J’aime faire le sprint avec 300 mètres manquants et dans ce type d’arrivées, je vais très bien, et pour cela j’ai égalé la deuxième victoire consécutive “, a déclaré Román.

Il a été très affecté et épuisé par ce qui a été ce voyage épique, à la manière des conditions présentées dans les grandes courses européennes.

“J’ai un très faible pourcentage de graisse et je suis très maigre cette année, cela m’affecte beaucoup. Bien qu’il s’agissait d’une tempête froide, nous avons su réagir, mais c’est un facteur contre lequel les cyclistes doivent composer “, at-il déclaré.

Villalobos tremblait encore dans l’auvent de la presse, mais son visage reflétait également la satisfaction que procure le triomphe.

“C’est important, depuis le jour de la Grèce, je l’ai pratiquement payé dans le bois, faisant une deuxième place. Vendredi, Dieu m’a récompensé avec une grande victoire. Samedi, j’ai ma deuxième victoire consécutive. C’est très bon pour l’équipe à qui je dois tout “, a-t-il déclaré.

De 9 a. m., ce dimanche courra l’avant dernière étape du virage au tica avec 127,35 km entre la direction générale de la police de la circulation de San José et la municipalité de Pérez Zeledón.

Il y aura un but volant à El Guarco et trois prix de montagne de première classe: La Cangreja, El Empalme et au kilomètre 80,28. (nacion.com)

DIXIÈME PREMIÈRE ÉTAPE DE CLASSEMENT 6 (124 KM).

1. Román Villalobos (spécialiste de Canel) 3:26:26
2. Diego Cano (TCBY-Strongman Bicycles-Coldeportes) +0:00:01
3. Brayan Salas (Nestlé-Giant) +0:00:01
4. Sebastián Moya (Nestlé-Giant) +0:00:25
5. Jonathan Cañaveral (TCBY-Bikes Strongman-Coldeportes) +0:00:25
6. Daniel Bonilla (Nestlé-Giant) +0:00:25
7. Joseph Eladio Chavarria Rodriguez (Nestlé-Giant) +0:00:25
8. Aristóbulo Cala (TCBY-Bikes Strongman-Coldeportes) +0:00:25
9. Sergio Arias Villanueva (Nestlé-Giant) +0:00:25
10. Pablo Alarcón (spécialiste de Canel) +0:00:25

TROIS PREMIER CLASSEMENT GÉNÉRAL INDIVIDUEL.

1. Diego Cano (Bicyclettes-Coldeportes de TCBY-Strongman)
2. Bryan Salas (Nestlé-Giant) +0:00:18
3. Jonathan Cañaveral (TCBY-Bikes Strongman-Coldeportes) +0:00:29
4. Daniel Bonilla (Nestlé-Giant) +0:00:42
5. Pablo Alarcón (spécialiste de Canel) +0:01:10
6. Eduardo Corte (spécialiste de Canel) +0:01:50
7. Efrén Santos (spécialiste de Canel) +0:03:45
8. Elías Vega (Nestlé-Giant) +0:09:47
9. Pablo Mudarra (El Lagar-Amanco) +0:10:30
10. Mainor Rojas (colon) +0:10:42