COCHABAMBA. Cochabamba accueillera le Championnat panaméricain d’élite pour le cyclisme du 2 au 9 septembre. La Confédération panaméricaine du cyclisme (COPACI), le ministère des Sports et la Fédération bolivienne du cyclisme ont rendu possible la signature d’un accord rendant possible la “Panaméricaine du cyclisme Elite Cochabamba 2019”, événement marquant des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

José Manuel Peláez, président de la COPACI, Pedro Frías, secrétaire général de la COPACI, Randy Shafer, directeur technique de l’Union cycliste internationale, ont participé à l’événement qui s’est déroulé au Centre de formation et d’entraînement sportif (Cefed) de Cochabamba. Tito Montaño, ministre des Sports, Marcelo Ortubé, vice-ministre des Sports, et Sonia Ramos, présidente de la Fédération bolivienne de cyclisme, entre autres autorités.

Cet accord établit les obligations techniques, administratives et financières des organisateurs du Championnat panaméricain de cyclisme et implique la COPACI, l’UCI, la Fédération bolivienne de cyclisme et le ministère des Sports. L’organisation doit notamment garantir des tests de sécurité, de logement, d’assurance médicale, de transport et de contrôle du dopage. Il a été annoncé que l’hôtel CEFED de Cochabamba accueillera les délégations qui participeront à cet événement international.

“Le vélodrome a été construit pour les Jeux sud-américains, cette installation est l’une des meilleures installations de notre continent. Depuis ce moment, nous avons programmé avec le président Evo et le ministre Tito Montaño la célébration du Les événements panaméricains dans cette installation “, a déclaré José Manuel Peláez, président de COPACI.

Pour sa part, le ministre des Sports a souligné que “pour la première fois dans l’histoire du sport bolivien” un événement de cette ampleur a lieu. “Aujourd’hui, grâce aux Jeux d’Amérique du Sud et à l’engagement de notre gouvernement, nous avons l’occasion de profiter de ces sites sportifs au service du sport bolivien”, a déclaré Tito Montaño.

Enfin, le ministre des Sports, le président de la COPACI et le président de la Fédération bolivienne de cyclisme ont réitéré l’intérêt d’organiser, dans les années à venir, la coupe du monde de cette discipline sportive dans les installations modernes du vélodrome de CEFED, propice à cet événement. type de compétitions.

L’homologation de la piste vélodrome est demandée

Randy Shafer, directeur technique de l’UCI, était présent à la signature de cet accord, car il est arrivé à Cochabamba pour effectuer les tests respectifs permettant l’homologation de la piste de vélodrome, théâtre des onzièmes Jeux Sud-Américains de Cochabamba 2018, du cyclisme panaméricain Jeunesse 2018 et événements locaux et nationaux.

Le processus d’homologation auprès de l’UCI est un processus complexe qui comprend des aspects liés aux mesures de piste, aux angles d’inclinaison, aux matériaux et autres.

Ce vélodrome est considéré comme l’un des meilleurs d’Amérique du Sud. C’est une infrastructure sportive moderne couverte dans son intégralité, qui regroupe les disciplines du cyclisme sur piste et du patinage artistique. La piste a une longueur de 250 mètres, un toit sans piliers dans la zone de compétition, le matériau de la piste est en bois de kerto importé de Finlande. Il est présenté comme l’un des plus importants, sûr et rapide dans la région américaine; équipée de box, rampes d’accès pour vélos, sorties de secours, vestiaires, salles de bain, douches, chauffage, salle de presse, bureaux administratifs, salles de réunion, salles de stockage et galerie pour 900 personnes.

En outre, il dispose d’un box présidentiel, de cabines de transmission et d’un système de chronométrage électronique approuvé par l’UCI. La partie centrale de la zone d’échauffement est adaptée à la pratique du patinage artistique. C’est un domaine de compétence réglementaire, avec un sol en ciment rigide peint en surface avec une peinture époxy. (UNICOM)