HAVANA. Au-delà des prévisions de ses organisateurs, la soirée du dimanche 9 décembre a dépassé les précédentes éditions et est devenue un événement transcendant du sport national. 280 coureurs étaient présents au plus grand rendez-vous du cyclisme cubain. Le lV Clásica de Excelencias, qui a coloré l’autoroute ouest de La Havane – Pinar del Río, a marqué un tournant dans l’histoire de ce sport et est un modèle de tout ce que nous pouvons faire pour allier masse et spectacle.

Des personnalités telles que Aldo Piccolo, directeur de l’équipe Astana, qui intègre les locaux Arlenis Sierra et Heidy Pradera; Antonio Espinosa, maître cycliste du Mexique, et Hernán Santiago, membre du comité organisateur de Giro RPC Radio, au Panama, ont accompagné et honoré cette belle activité.

Une matinée fraîche est d’abord devenue chaude au fil des heures. Parmi plusieurs dizaines de coureurs de la catégorie maître, des équipes nationales, des coureurs prêts à relever le défi et cinq courageux adaptés, les deux immenses pelotons, fractionnés plus tard, ont dévoré les distances de 130 et 200 km.

Alors que Luis Gil Montalvo, d’origine maya, et Hector Betancourt, de Matanzas, manifestaient leurs ambitions depuis le début aux classes de plus de 50 ans, la bataille derrière l’élite et les candidats à la maîtrise de 30 à 49 ans allait durer jusqu’au premier semestre. 100 km

Juste au plus fort du tournant, à la jonction de Los Palacios et des favoris ont été regroupés. Deux heures et 40 minutes laissaient présager un temps supérieur à cinq heures au 200, cependant, et malgré les pentes abruptes et la fatigue sur le chemin du retour, la course était plus rapide dans le dernier segment. Les femmes se sont battues pour ne pas perdre la partie, mais le rythme établi par les Artemiseños Félix Nodarse et Yasmani Balmaseda, Vicente Sanabria de Matanzas, Leonardo Pérez des États-Unis et Frank Sosa, né à Cienfuegos, a ouvert d’énormes espaces à l’avant-poste. Le combatif triple champion José Miguel Rodríguez a rejoint le groupe de poursuite avec Álien García et Joselín Piedra, mais les cinq évadés ne se sont pas évanouis avant la ligne d’arrivée avec un temps record de 4 heures, 45 minutes et 55 secondes.

Une fois de plus, le groupe Excelencias a compté dans cette édition IV des 200 kilomètres de Clásica avec les conseils et l’appui de la Commission nationale du cyclisme, de la direction du sport de La Havane, de la direction du PNR et du SIUM national. La collaboration de Castrol Cuba SA, Havana Club avec sa campagne “Si toma no maneje”, Ciego Montero, CubaShow, Restaurant Conde Baraca, Bar – Restaurant Jager Bull, Red Bull, magasin de vélos Bike Master, Heineken, Triple A , Le club automobile “Amigos del Motor”, le club automobile ancien “A lo Cubano”, le club moto japonais 100 et le club moto anglais. (René Navarro Arbelo)

PODIUM.

30 à 39 ans.

1. José Miguel Rodríguez (HAB)
2. Joselín Piedra (MAT)
3. Álien García (HAB)

40 – 49

1. Leonardo Pérez (États-Unis) 4: 45,55
2. Vicente Sanabria (MAT)
3. Lázaro Raúl Castillo (ART)

50 – 59.

1. Luis Gil Montalvo (MAI)
2. Carlos Hernández (ART)
3. Carlos Alberto Rodríguez (CAV)

+ 60.

1. Héctor Betancourt (MAT)
2. Elier Lázaro Marín (HAB)
3. Rigoberto Maurell (HAB)

FEMMES ÉLITE.

1. Yusmari Díaz Reyes (HOL)
2. Yumari González (SSP)
3. Arlenis Sierra (GRA)

ELITE MEN.

1. Frank Sosa (CFG)
2. Félix Nodarse (ART)
3. Yasmani Balmaseda (ART)